mardi 27 septembre 2016

[Cognac] Après la réunion de rentrée : Votez, ils dégagent ! Discutez et agissez pour vos droits citoyens !

Discutez, Votez, balayez la Caste, luttez pour vos droits citoyens !

La Charte et la convention Nationale à Lille les 15 et 16 octobre
  • La convention a pour but de travailler à la finalisation du programme :  L’avenir en commun 
Environ 3 000 propositions citoyennes ont été postées sur le site jlm2017.fr entre les mois de février et août.
Une première synthèse portant sur 1600 contributions a été travaillée et mise en ligne.

À ce jour 10 auditions program-matiques sur 16 ont eu lieu et mises en ligne (elles figurent toutes sur le blog).

Des contributions de toutes les organisations politiques souhaitant s’associer au mouvement de la France insoumise. Les citoyens communistes, Ensemble Insoumis, la Nouvelle Gauche Socialiste, le Parti de Gauche et Révolution ont été intégrées.

Dans les jours qui viennent une première version consolidée sera soumise au vote des + de 131 000 signataires.

Universités populaires - Clôture politique de la formation économique autour du plan B - 24 et 25 septembre 2016







lundi 26 septembre 2016

[Cognac] Réunion de rentrée de La France insoumise de Cognac

 L'action n'attend pas !
C'est la rentrée ! Nous sollicitons à nouveau un peu de ton temps, de ton énergie, de ta saine colère et de ton désir de changement radical de paradigme, pour que tu puisses participer au groupe d'appui de Cognac

Il se réunira le lundi 26 septembre à 19 h
au bar le Cosy (12 avenue Victor Hugo, 16100 Cognac)

Les réunions du groupe d'appui de La France insoumise sont ouvertes à tous ceux qui veulent soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour 2017

À l'ordre du jour
  1. Point rapide la situation et infos diverses
  2. La Charte et la convention Nationale à Lille les 14 et 15 octobre
  3. Organisation des parrainages
  4. Organisation de la campagne d'inscription sur les listes électorales
  5. Collage et tractage
  6. Campagne des dons. N'hésitez pas à collecter parmi vos amis, votre famille, vos collègues, les sympathisants de votre connaissance.
Liens utiles




La liste de discussion Charentaise (Ouverte exclusivement aux membres du groupe d'appui)

En espérant vivement ta présence, reçois nos fraternelles et combattantes amitiés insoumises.

Les Universités populaires de La France insoumise

https://youtu.be/rohM8up7y3U


Stéphanie Roza (CNRS) - Aux origines des républicanismes français : la Révolution (1789-1799) 13 septembre 2016

Programme prévisionnel des Universités Populaires de la France insoumise
  
Les liens revoient soit à la vidéo de la conférence, dans le cas d'une séance tenue
ou
à la fiche d'inscription, dans le cas d'une université à venir

https://youtu.be/zrV04woy2Pk

24 et 25 septembre 2016

Week-end de formation économique autour du plan B

Mardi 27 septembre 2016 : 
Gérard Mauger (CNRS) : Classes sociales et choc des générations en France

Lundi 10 octobre 2016 (exceptionnellement) :
Laurent Bonelli : République et libertés publiques

Mardi 25 octobre 2016 :
Arnault Skornicki (Université Paris X) : Une brève histoire du libéralisme

Mardi 8 novembre 2016 :
Michel Husson (IRES) : Les alternatives à l’exploitation néo-libérale

Mardi 22 novembre 2016 :
Christian Topalov : L'université et la recherche : pour quoi faire ?

Jeudi 8 décembre 2016 (exceptionnellement) :
Razmig Keucheyan (Université Bordeaux III) : Qu’est-ce que l’écosocialisme ?

Mardi 3 janvier 2017 :
Antoine Vauchez (CNRS) : Retour sur l’histoire de l’Union Européenne

Mardi 17 janvier 2017 :
Jean-Numa Ducange (Université de Rouen) : Les débats sur la Nation dans le mouvement socialiste

Mardi 31 janvier 2017 :
Aurélie Knüfer (Université Montpellier III) : La question des réfugiés aujourd’hui

Mardi 14 février 2017 :
Intervenant à préciser : L'état de la psychiatrie en France

Mardi 28 février 2017 :
Intervenante à préciser : Que révèle l’Indice de Progrès Humain ?

Mardi 14 mars 2017 :
Olivier ErtzscheidLe numérique à l'heure de la surveillance et le gouvernement des algorithmes

Mardi 28 mars 2017 :
Intervenant à préciser : De la Ve à la VIe république

Mardi 14 avril 2017 :
Intervenant à préciser : Le fascisme et l’extrême-droite des années 30 à nos jours

dimanche 25 septembre 2016

Francis PARNY- Et maintenant

    Communistes nous soutenons Jean-Luc Mélenchon pour 2017

    2848 signatures le 23 septembre pour la pétition. Depuis le début du mois plus de 400 nouvelles signatures. 

    Bienvenue d’abord à celles et ceux qui ont rejoint les signataires plus anciens.
    Comment ne pas voir, dans cette accélération, le souhait que la candidature de Jean-Luc Mélenchon fédère celles et ceux qui en ont assez des impasses politiques dans lesqFrancis Parny -uelles nous sommes depuis des années.

    La droite se disputait le libéralisme le plus ultra. Le quinquennat de François Hollande aura conduit le Parti socialiste à rejoindre ce camp. Pour eux tous désormais, toute autre voie est ringarde et conduit à des choix qui refuseraient la réalité indépassable de nos sociétés.

    Et bien justement nous sommes rebelles et insoumis à ce prêche désespérant.
    Tel est le fondement de notre soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Aucune autre ne porte cette dimension.

    Elle est dans le droit fil de 2012 et de la mise en place du Front de gauche (FDG) qui avait permis de rassembler celles et ceux qui souhaitaient, souhaitent, autre chose que ces dérives ultra libérales, identitaires et consuméristes qui mettent en pièces tout à la fois notre planète et notre mode de vie.

samedi 24 septembre 2016

Jean-Luc Mélenchon : les 10 premières mesures à prendre aussitôt élu

"Vous arrivez à l'Élysée, vous êtes élu : quelles sont les dix premières mesures que vous prenez ?"

[Charente-Maritime] Aigrefeuille d'Aunis : la police dans la cantine tous les jours !


Un policier improvisé surveillant de cantine d'une primaire : une décision prise en dépit du bon sens !

"Cette cantine qui était vraiment trop bruyante est plus calme."
"Cette cantine qui était vraiment trop bruyante est plus calme." ©
iluustration ROMAIN PERROCHEAU / AFP
Nous sommes vraiment entrés dans l'ère pro américaine : la police partout, si possible impitoyable et ce dès le plus jeune âge. On peut douter que la municipalité d'Aigrefeuille d'Aunis ait mesuré la portée de sa décision de laisser un policier en tenue assurer la surveillance de la cantine qui, selon Sud Ouest, retrouve le calme.

Le Maire et sa majorité semblent oublier que le moment du repas est un moment éducatif et que le rôle de l'École publique c'est d'émanciper la jeunesse. C'est le sens du projet éducatif de la France Insoumise.

vendredi 23 septembre 2016

Samedi 24/09/2016 àpartir de 9 h 15 - Martine Billard intervient sur la transition écologique

Agriculture, énergies renouvelables
Des témoignages qui montrent
que c'est possible 
 

Récit d’une caravanière.

Cet été j’ai participé, du Havre à Nantes en passant par Rouen et Rennes, à la caravane Ouest de JLM 2017. Cette expérience, bien que très fatigante, restera une expérience riche et formatrice. 
Hqrfleur_1.jpgPetit rappel : cette caravane avait pour but d’aller à la rencontre des quartiers défavorisés pour proposer aux habitants de s’inscrire sur les listes électorales et vérifier, avec eux, s’ils bénéficiaient de tous les droits auxquels ils peuvent prétendre. 
Les comités de soutien locaux avaient été sollicités en amont et préparaient notre venue par un affichage et un tractage. Ce travail préliminaire est indispensable car sans informations nous ne pouvons toucher grand monde. 
Arrivés le matin dans un lieu clé des cités (le marché quand c’est possible, le centre commercial, une brocante…) nous y posons notre stand pour la journée. Nous disposons, sur place, de formulaires d’inscription sur les listes électorales, d’une tablette avec accès au site « https://mes-aides.gouv.fr/ » d’une série de tracts, autocollants…militants. Il ne faut pas oublier, bien sur le plus important pour un accueil convivial, quelques chaises, café, thé, gâteaux et autres bonbons ainsi que jouets et livres pour les enfants.
15_Aout.jpgDans toutes les villes traversées l’accueil des groupes locaux a été exceptionnel et indispensable. Nous avons, au fil des jours, aidé de nombreuses personnes à s’inscrire sur les listes électorales. Quelques personnes ont également accepté de vérifier l’ouverture de leur droit : cette étape est un peu plus difficile car il faut accepter, sous un barnum, aux yeux de tous, de donner des informations personnelles (composition familiale, montant du loyer et des ressources…).
Un autre effet a été de permettre aux citoyens intéressés par la démarche « JLM 2017 » de venir nous rencontrer, de s’informer, de rejoindre les groupes locaux parce qu’il est souvent plus facile de rejoindre un groupe lorsqu’on en connait quelques éléments.
15_tris.jpgDe nombreux citoyens sont également venus nous rencontrer parce que, disent-ils, il n’existe plus d’espace de parole politique. Une dame nous a dit « je ne voterai pas pour vous mais je trouve que votre initiative est super ! ».

Le constat général est que :
  • dans ces quartiers oubliés les initiatives de ce genre sont bien perçues. Tous nous disent que personne ne se préoccupe de leur sort et sont heureux de notre passage. Dans certaines villes il nous a également été dit que certains services sociaux, médecins… attendaient que les personnes leur « graissent la patte » pour qu’ils s’en occupent.
  • Les droits sociaux sont peu connus et souvent compliqués à obtenir. Exemples : la CMU n’est pas automatique pour les personnes touchant le RSA et les services qui montent le dossier RSA ne les en informent pas toujours, les étudiants boursiers ignorent qu’ils peuvent bénéficier de la CMU complémentaire. Par ailleurs une aide financière familiale peut faire perdre des droits : une mamie nous expliquait qu’elle aidait sa fille pour l’achat de nourriture, vêtements… destinés à sa petite fille. Comme elle n’est pas très riche mais imposable elle déclare donc la pension alimentaire versée ce qui oblige la fille à déclarer la pension perçue et la prive de son droit à CMU. Cette situation oblige à des calculs de « boutiquiers » pour que la pension perçue ne fasse pas basculer les droits de celui qui la perçoit au risque de dégrader encore sa situation financière.
Mon bilan personnel est que cette démarche est très positive et mérite d’être conduite, à notre mesure, dans nos communes.
Marie-Laure, caravanière insoumise

jeudi 22 septembre 2016

Un journal citoyen qui monte; qui monte...

Prenons les infos en main !
 
Tous les jeudis, l'émission qui donne du sens à l'information.
Trois sujets choisis dans l'actualité de la semaine, sous un autre regard.
L'anti BFM selon Télérama
#OnVautMieuxQueCa